ORLEANS
  
  

Projets de recherches en cours

Les axes de recherches du programme « Centre Technique Géothermie et Bâtiment » dans lequel s’intègre la plate-forme Géothermie sont les suivants :

  1. Amélioration de la prise en compte de la nature du sous-sol dans la conception des échangeurs géothermiques ;

  2. Compréhension et analyse du fonctionnement des différents types d’échangeurs géothermiques par modélisations et tests in-situ ;

  3. Développement de moyens de validation et d’expérimentation des concepts multi-énergies adaptés à la géothermie : hybridation, couplage avec d’autres énergies renouvelables.

Les projets de recherche actuels s’inscrivent dans ces axes de recherches.


Projet ANR-Carnot SOLHYTHER (2013-2014)

Modélisation des échanges hydriques et thermiques à la surface du sol en vue de l’implantation d’échangeurs géothermiques et validation expérimentale.

L’objectif du projet SOLHYTHER est de modéliser les effets de surface (dus aux évènements climatiques ou au type de revêtement de surface) de façon à prédire le comportement hydrique-thermique du sol près de la surface (jusqu’à 1 m environ). Cela permettra de préciser dans quelles conditions les modélisations d’échangeurs géothermiques devront prendre en compte ou non de manière couplée les échanges hydriques et thermiques dans le sol et, le cas échéant, de proposer des conditions aux limites à la surface du sol adaptées en fonction de la profondeur d’enfouissement des échangeurs.

Dans le cadre de ce projet, une fosse pédologique a été creusée à 2,5 m de profondeur sur la plate-forme Géothermie (sur la zone d’implantation des échangeurs géothermiques horizontaux) et une instrumentation a été mise en place jusqu’à 1,5 m de profondeur. Une station météorologique complète a également été installée dans ce cadre.


Projet interne BRGM VERTHYGE (2012-2014)

Évaluation à l'aide de la plate-forme Géothermie du BRGM de l'influence de la géologie et des écoulements souterrains sur les performances de sondes géothermiques verticales à court ou long terme.

Le projet VERTHYGE vise à mieux prendre en compte l’environnement souterrain dans la conception et le dimensionnement de sondes géothermiques verticales. L’enjeu principal est de mieux comprendre l’évolution des performances des sondes géothermiques à court ou long terme en fonction du contexte hydrogéologique et géologique rencontré.

Pour ce projet, des diagraphies ont été réalisées par les géophysiciens du BRGM dans les 3 piézomètres. Des essais de pompage avec identification des profondeurs plus ou moins productrices par micro-moulinets ont été effectués par les hydrogéologues dans ces mêmes piézomètres. Des essais de traçage permettant de mieux comprendre les écoulements souterrains sont également prévus dans le cadre de ce projet.


Projet FUI MICRO-GEO (2012-2015)

Projet collaboratif BRGM – CEA-INES – CETIAT – CIAT – EDF – PROXISERVE – RYB-Terra :
Conception d’une solution géothermique adaptée à la maison individuelle basse consommation.

Dans un contexte de développement conjoint des énergies renouvelables et des bâtiments à très faibles consommations énergétiques, le projet MICRO-GEO vise à concevoir un système complet (pompe à chaleur et échangeurs géothermiques) pour 10 000 € TTC, pose et raccordement inclus, adapté à la maison BBC et capable d’assurer seul les trois usages thermiques principaux : eau chaude sanitaire, chauffage et rafraîchissement.

Le BRGM mobilise sa plate-forme dans le cadre de ce projet pour tester et mesurer les performances du système complet « PAC + échangeur géothermique » mis au point dans le cadre du projet et notamment des solutions d’échangeurs géothermiques innovantes.


Projet CORGEOSOLA (2013-2016)

Projet collaboratif BRGM – ISTO – TERRENDIS France, subventionné par la Région Centre et labellisé par le pôle S2E2
Amélioration de l’efficacité de corbeilles géothermiques

Avec l’apparition récente sur le marché de nouveaux échangeurs géothermiques, nommés corbeilles, une nouvelle solution s’offre au particulier pour le chauffage et le rafraîchissement de sa maison. Ces corbeilles géothermiques mobilisent moins d’espace que des échangeurs horizontaux et n’ont pas besoin de forage pour être installées, un simple terrassement suffit. Le projet CORGEOSOLA vise à mieux comprendre les échanges entre la corbeille, le sol et l’atmosphère afin de donner aux professionnels (bureau d’études, chauffagistes…) des recommandations pour améliorer la conception et le dimensionnement de ces nouveaux échangeurs.

Le BRGM mobilise sa plate-forme expérimentale dans le cadre de ce projet. Deux nouvelles corbeilles géothermiques du partenaire TERRENDIS France y seront installées afin de valider les résultats de cette étude en conditions réelles.