Géocooling : tests à venir sur un plancher refroidissant FreeHeat©

17/02/2021

Dans le cadre du projet Géocoolvert, la plateforme expérimentale du BRGM a été complétée, en décembre 2020, d’un nouvel équipement : un plancher chauffant/rafraichissant FreeHeat©

 

OBJECTIF

L’intégration de cet équipement sur la plateforme expérimentale d’Orléans a pour objectif d’améliorer les performances d’utilisation d’un plancher chauffant sur des fonctions de rafraichissement « passif » (ou géocooling), c’est-à-dire, sans faire appel à une technologie de réfrigération.

Le géocooling permet d’assurer des températures de confort en été avec une très faible consommation d’électricité, tout en réduisant les émissions indirectes. C’est donc une solution économe en énergie et plus respectueuse de l’environnement.

Le plancher installé pour ce projet est celui de FreeHeat©. Ce module a pour spécificité d’offrir une pose plus facile, rapide et moins contraignante. L’installation est réalisée entre des plaques modulaires en fibres de bois et ne nécessite donc pas d’avoir recours au béton.

REGULATION D'UN PLANCHER

Les essais porteront particulièrement sur l’amélioration des stratégies de régulation du système complet, pour ajuster au mieux la température et l’humidité interne du bâtiment.

La régulation d’un plancher chauffant consiste à ajuster sa température d’entrée selon le besoin et notamment de prendre en compte l’inertie thermique du plancher (délai de l’installation pour atteindre la température souhaitée). L’autre avantage du plancher FreeHeat© réside d'ailleurs dans son inertie thermique très faible qui permet un contrôle plus précis de la température interne du bâtiment.

Pour faciliter cette régulation et afin de limiter les risques de condensation, le liquide présent dans le plancher n’est habituellement pas transmis à moins de 19°C. C’est un des éléments clé qui sera étudié dans le cadre de ce projet Géocoolvert afin d’améliorer les possibilités de régulation en-dessous de cette température.

La prise en compte de l’humidité constituera aussi un élément essentiel de cette étude. Elle permettra par exemple, d’étudier l’apparition d’orages à proximité et son impact sur la régulation du plancher.

L’un des enjeux de ce projet est notamment d’optimiser le rafraîchissement passif par géocooling lors de périodes de fortes chaleur, qui est aujourd’hui difficile à réaliser et limite, de fait, le développement de cette technique.

PROCHAINES ETAPES

Cette nouvelle étape du projet Géocoolvert sera suivie par l’installation de cinq nouvelles sondes géothermiques verticales sur le site de la plateforme expérimentale d'Orléans, permettant des tests approfondis sur l’optimisation des échangeurs géothermiques en plus des améliorations liées au bâtiment. Ces nouvelles phases devraient débuter au printemps 2021. D’autres équipements que le plancher chauffant/rafraichissant seront testés, comme un rafraichissement sur VMC ou sur ventilo-convecteur.

Ce projet est soutenu par la Région Centre-Val de Loire.

Dernière mise à jour le 17.02.2021